,

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup


© Eestimaa Loomakaitse Liit / Facebook  

Un acte héroïque

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Eestimaa Loomakaitse Liit / Facebook  

Les héros de ce sauvetage sont trois travailleurs qui accomplissaient leur journée de travail, comme n’importe quel autre jour. En se rendant compte que ce qu’ils croyaient être un chien ne parvenait pas à sortir du fleuve et qu’il était en train de se noyer, ils n’ont pas hésité une seule seconde et ils ont couru à sa rescousse. En brisant la glace qui commençait à envahir ses extrémités, ils ont réussi à le libérer et ils l’ont rapidement séché avec une serviette. Ils l’ont ensuite fait monter dans leur voiture et l’ont placé sur la partie inférieure du siège (car il pesait très lourd), pour l’emmener chez le vétérinaire, savoir comment il allait et s’il s’était blessé.

Attendez, ce chien a de très grandes pattes…

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Eestimaa Loomakaitse Liit / Facebook  

Sur le chemin les conduisant à la clinique vétérinaire, les trois hommes qui accompagnaient l’animal dans la voiture ont remarqué que ses pattes étaient très grandes comparées à celles d’un chien de cette taille, quand bien même il aurait été issu d’une race particulière. Ils ont alors commencé à douter, car les caractéristiques de l’animal ressemblaient plus à celles d’un loup qu’à celles d’un chien. “Il dormait sur mes jambes, et lorsqu’il a voulu les étirer, il a levé la tête seulement un moment”, a commenté Rando Kartsepp, l’un des sauveteurs. Durant le reste du trajet, l’animal est resté calme.

Les soins et l’attention vétérinaire lui ont sauvé la vie

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Eestimaa Loomakaitse Liit / Facebook  

En arrivant chez le vétérinaire, ils ont demandé à savoir s’il y avait une anomalie quelconque à propos de sa santé. Le vétérinaire les a informé que l’animal avait une pression artérielle très basse, ce qui pouvait expliquer son comportement étrangement docile. Les personnes qui l’ont secouru ont partagé leurs inquiétudes quant à la nature de ce “grand chien”, mais à eux seuls, ils n’ont pas pu déterminer s’il s’agissait bien d’un loup. Puis un chasseur expérimenté a été appelé pour résoudre leurs doutes, et il a confirmé qu’il s’agissait bien d’un loup âgé d’environ un an.

Pour la sécurité de tous, il a été placé en cage, car mieux vaut prévenir que guérir

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Eestimaa Loomakaitse Liit / Facebook  

En confirmant les doutes de tout le monde, les vétérinaires ont décidé qu’il valait mieux mettre l’animal en cage, au cas où il redeviendrait sauvage, pour continuer le traitement et les soins. Lorsque les vétérinaires s’occupaient de lui, il n’a aucunement résisté, et on attendait de pouvoir à un moment donné, le libérer dans la nature pour qu’il s’habitue à nouveau à son habitat naturel.

La libération et le suivi de sa santé grâce à un GPS

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Marko Kübarsepp / Postimees  

Après le traitement qui impliquait de récupérer des forces et de retrouver une santé stable, le loup a enfin été libéré. L’Union Estonienne pour la Protection des Animaux (EUPA) s’est chargée de toutes les dépenses vétérinaires qui ont été requises pour remettre le loup sur pied, et elle a confirmé qu’il était en bonne santé. Afin de suivre son état, un GPS a été installé sur son coup pour le suivre à la trace et ne pas le perdre de vue.

Une fin heureuse et une vie hors de danger

Des travailleurs ont sauvé la vie à un “gros chien”, et en le sortant de l’eau glacée, ils ont en fait découvert que c’était un loup

© Marko Kübarsepp / Postimees  

Ce loup sera très certainement gravé pour toujours dans les mémoires. L’Estonie est un pays caractérisé par une population de loup assez dense, et en 2018, cet animal a été déclaré comme animal national par un groupe d’associations qui cherchent à le préserver. “Nous sommes heureux de l’issue de cette histoire, et nous souhaitons remercier tous les participants, surtout ces hommes qui ont secouru le loup mais aussi les vétérinaires de la clinique qui n’ont pas eu peur d’octroyer des soins à un animal sauvage”, ont dit les adhérents de l’EUPA. Aujourd’hui, l’animal est libre et est retourné dans son foyer. La vie lui a donné une seconde chance, et en même temps, a enseigné à beaucoup de gens à être solidaires. Le risque que ces travailleurs ont pris en a valu la peine.

Qu’aurais-tu fait dans une situation similaire ? Donne-nous ta réponse dans les commentaires.

A 86 ans, elle fonce dangereusement à 160 km/h, au volant de sa Twingo